Guide Médicaments

Le Guide Médicaments publie les avis officiels de la Commission de transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) concernant le Service Médical Rendu (SMR) des médicaments depuis 2002.

2 critères sont pris en compte : le SMR, qui considère l'intérêt du médicament dans l'absolu et l'ASMR qui considère ce qu'il apporte de plus par rapport aux autres médicaments existants.


Publicité


Tarceva 100 mg, comprimé pelliculé

Fiche d'identité

Tarceva 100 mg, comprimé pelliculé

Type de spécialité : Antineoplasiques inhibiteurs protéine kinase (Antineoplasiques)

Laboratoire : Roche Registration

Forme : comprimé pelliculé

Présentation : plaquette(s) thermoformée(s) PVC-Aluminium de 30 comprimé(s)

Date de commercialisation : 19/09/2005

Prix : 1,702,35 euros

Taux de remboursement : 100%

Nombre de boites vendues en 2012 : 5 977

Nombre de boites vendues en 2013 : 6 094

Nombre de boites vendues en 2014 : 8 144

Nombre de boites vendues en 2015 : 7 390

Nombre de boites vendues en 2016 : 6 120

Montant remboursé en 2012 : 10 898 621 €

Montant remboursé en 2013 : 11 037 656 €

Montant remboursé en 2014 : 14 825 179 €

Montant remboursé en 2015 : 13 388 400 €

Montant remboursé en 2016 : 11 076 842 €

Service Médical Rendu (SMR)

(intérêt clinique du médicament permettant son remboursement)

Service médical rendu insuffisant (date de l'avis 12/12/2018)
Le service médical rendu par TARCEVA est insuffisant pour justifier d’une prise en charge par la solidarité nationale dans l’indication «Tarceva est également indiqué dans le traitement des formes localement avancées ou métastatiques du CBNPC après échec d'au moins une ligne de chimiothérapie. Chez les patients avec des tumeurs sans mutations activatrices de l’EGFR, Tarceva est indiqué lorsque les autres options de traitement ne sont pas considérées appropriées. »

Amélioration du Service Médical Rendu (ASMR)

(progrès qu'apporte ce nouveau médicament par rapport à des traitements déjà existants)

progrès thérapeutique mineur (date de l'avis 06/06/2012)
Dans l'indication première ligne de traitement du CBNPC avec des mutations activatrices de l'EGFR, TARCEVA, comme IRESSA, apporte une amélioration du service médical rendu mineure (de niveau IV) par rapport à une chimiothérapie à base de sels de platine.

Important :

Ne modifiez pas ou n'arrêtez pas votre traitement sans l'avis de votre médecin.

Publicité

 
Publicité
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine