Guide Médicaments

Le Guide Médicaments publie les avis officiels de la Commission de transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) concernant le Service Médical Rendu (SMR) des médicaments depuis 2002.

2 critères sont pris en compte : le SMR, qui considère l'intérêt du médicament dans l'absolu et l'ASMR qui considère ce qu'il apporte de plus par rapport aux autres médicaments existants.


Publicité


Lucentis 10 mg/ml, solution injectable

Fiche d'identité

Lucentis 10 mg/ml, solution injectable

Type de spécialité : Produits Antineovascularisation oculaire (Médicaments ophtalmologiques)

Laboratoire : Novartis Europharm Royaume-Uni

Forme : solution injectable

Présentation : 1 flacon(s) en verre de 0,23 ml avec aiguille(s) avec seringue(s) polypropylène

Date de commercialisation : 22/01/2007

Prix : 737,72 euros

Taux de remboursement : 100%

Nombre de boites vendues en 2012 : 269 945

Nombre de boites vendues en 2013 : 345 022

Nombre de boites vendues en 2014 : 295 982

Nombre de boites vendues en 2015 : 77 160

Nombre de boites vendues en 2016 : 28 676

Montant remboursé en 2012 : 284 814 126 €

Montant remboursé en 2013 : 314 236 206 €

Montant remboursé en 2014 : 255 542 154 €

Montant remboursé en 2015 : 60 523 881 €

Montant remboursé en 2016 : 21 285 688 €

Service Médical Rendu (SMR)

(intérêt clinique du médicament permettant son remboursement)

Non précisé (date de l'avis 11/10/2017)
Le traitement de 1ère intention de la DMLA néovasculaire repose sur des injections intravitréennes d’un anti-VEGF (à savoir LUCENTIS, EYLEA ou AVASTIN, dans le cadre d’une RTU pour ce dernier) qui permettent de stabiliser voire d’améliorer la vision des patients.

Amélioration du Service Médical Rendu (ASMR)

(progrès qu'apporte ce nouveau médicament par rapport à des traitements déjà existants)

progrès thérapeutique mineur (date de l'avis 21/02/2018)
Prenant en compte :
- la démonstration de la supériorité de LUCENTIS par rapport à des injections simulées sur la variation de la meilleure acuité visuelle corrigée à 2 mois,
- la quantité d’effet supplémentaire modérée et cliniquement pertinente,
- l’absence de donnée robuste de morbidité oculaire au-delà de 2 mois et à moyen et
long terme,
- l’existence d’un besoin médical non couvert,
la Commission considère que LUCENTIS apporte une amélioration du service médical
rendu mineure (ASMR IV) dans le traitement de la baisse visuelle due à une
néovascularisation choroïdienne secondaire à toute autre cause que la myopie forte ou que
la DMLA.

Important :

Ne modifiez pas ou n'arrêtez pas votre traitement sans l'avis de votre médecin.

Publicité

 
Publicité
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine